Jérôme Combier

Combier jerome

BIOGRAPHIE

Né en 1971 à Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine), Jérôme Combier commence ses études musicales en intégrant l’Université de Saint-Denis en musicologie. La guitare est alors son instrument de prédilection mais sa rencontre avec Hacène Larbi va orienter sa carrière vers l’écriture, le contrepoint, l’orchestration et la composition. En 1997, Jérôme Combier entre au Conservatoire de Paris dans les classes d'Emmanuel Nunes en composition et de Michaël Levinas en analyse. Par ailleurs, ses études universitaires le conduisent à effectuer une maîtrise sur Anton Webern sous la direction d'Antoine Bonnet ("Le principe de variation chez Anton Webern").
En 1995, il est finaliste du concours Griegselskalpet d’Oslo. En 1997, il fonde l'ensemble Cairn dont il est aujourd'hui le directeur artistique. Jérôme Combier obtient le Prix de la Vocation (lauréat de la Fondation Bleustein-Blanchet) et le Prix Pierre Cardin. En septembre 1998, il participe à la session de composition de la Fondation Royaumont et, dans le cadre d'un échange, part en résidence au Japon durant deux mois à Akiyoshidai. En 2001-2002, il est sélectionné pour suivre le cursus de composition et d'informatique musical proposé par l'Ircam.  De 2002 à 2004, le Conservatoire de Paris le soutient dans un projet au Kazakhstan et en Ouzbékistan, où il développe des activités de direction et de composition auprès des conservatoires de Tashkent et d'Almaty. Une fois encore, la musique locale donne une nouvelle profondeur à l’œuvre du compositeur. En 2005 et 2006, il est pensionnaire à la Villa Médicis. La rencontre avec le peintre Raphaël Thierry lors de ce séjour le conduira en 2007 à une collaboration autour du cycle Vies silencieuses écrit pour l’ensemble Cairn. Il s’associe également avec le vidéaste Pierre Nouvel pour la mise en place de l’installation Noir gris exposée au Centre Georges Pompidou à l’occasion de l’exposition Samuel Beckett.
Il écrit Stèles d’air pour l’Ensemble Intercontemporain et le Festival d’Automne à Paris. Sa musique est jouée au Louvre dans le cadre du cycle « Le Louvre invite Pierre Boulez ».). En 2008 il est professeur pour la session de composition de l’Abbaye de Royaumont. En 2011, avec Pierre Nouvel et Bertrand Couderc, il adapte pour la scène le roman de W.G. Sebald , Austerlitz, créé au Festival d’Aix-en-Provence. En 2012, il écrit l’opéra Terre et cendres avec Atiq Rahimi. Opéra de Lille, Opéra de Lyon, Orchestre National de France, Orchestre National de Lyon, Ictus, 2e2m, Accroche Note, Utopik Orchestre de la BBC Pays de Galles, San Francisco Contemporary Music Players.

Il donne des master class à l'Université de Berkeley (San Francisco), au conservatoire d'Anvers, de Liège, de Lugano, à l'abbaye de Royaumont, au Sesc de São Paulo. Il est enseignant en création sonore et musicale à l’École Nationale Supérieure de Paris-Cergy (Val-d’Oise).

La musique de Jérôme Combier est publiée aux éditions Lemoine et Verlag Neue Musik (Berlin) et elle est enregistrée par les labels Motus et Æon (Vies silencieuses - Grand Prix de l’Académie Charles Cros). Jérôme Combier obtient le prix Nouveau Talents de la SACD.

Jérôme Combier insuffle à son œuvre un vent d’Orient, créant un art essentiel et éphémère inspiré des éléments naturels.

JÉRÔME COMBIER au FESTIVAL TEMPO PIANO CLASSIQUE du CROISIC (Loire-Atlantique) en 2016, à l'Ancienne Criée

Samedi 7 mai 2016 à 11 h
En « première mondiale », c’est avec une commande exceptionnelle du Festival que nous sommes conviés à l’essence de l’écriture et du jeu contemporain... À ne pas manquer !

CAROLINE CREN / piano
JÉRÔME COMBIER / compositeur
LAURE MÉZAN / présentation

COMBIER / Études n°1 & 2 pour piano, interprétées et commentées dans une mise en lumière de l’œuvre du compositeur et de l’évolution de la musique de DEBUSSY à nos jours… Pour aller au-delà de l’écoute.

DISCOGRAPHIE

1999 : Ishi, pour shakuhachi et piano
2002 : Kogarashi, pour guitare et électronique
2003 : Pays de ventles Hébrides, pour grand orchestre
2003 : Esquisses à propos des nuages, pour Kobyz, cordes, deux flûtes et piano préparé
2007 : Stèles d’air, pour ensemble et électronique
2012 : Terre et cendres, opéra

Suivez Jérôme Combier sur Facebook