Shani Diluka

Shani diluka festivaltempopianoclassique lecroisic

BIOGRAPHIE

Née le 7 novembre 1976 à Monaco de parents sri-lankais, Shani Diluka a vécu une enfance baignée par deux cultures. Elle va connaître un parcours atypique.
A six ans, elle est remarquée par le programme mis en place par la Princesse Grace de Monaco, permettant de repérer les jeunes talents dans les maternelles. Elle est alors sélectionnée pour participer à un programme spécialisé de l’Académie Prince Rainier III dans la Principauté intégrant des leçons de musique dans la scolarité.
Très vite, elle est encouragée et connaît ses premiers engagements : à 9 ans son premier récital, à 12 ans en première partie d’un concert d’Hélène Grimaud à L’Acropolis de Nice. La même année, le chef d’orchestre Lawrence Foster la remarque et l’encourage à poursuivre ses études au plus haut niveau. Elle se forme au conservatoire régional de Nice, intègre une prépa à Sciences-Po, puis le Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris où elle est couronnée par un Premier Prix à l’unanimité. Elle se perfectionne auprès de Marie-Françoise Bucquet et de Jorge Chaminé mais la rencontre avec Leon Fleisher orientera philosophiquement et définitivement sa carrière prometteuse.
La même année, au cours de son cycle de perfectionnement au CNSM de Paris, elle rencontre Maria João Pires, Menahem Pressler et Murray Perahia, qui tous trois l’invitent à travailler auprès d’eux. En 2005, elle intègre la prestigieuse Fondation de Côme présidée par Martha Argerich où seuls six pianistes sont choisis chaque année dans le monde.

Elle remporte de nombreux prix internationaux ce qui l’amène à se produire régulièrement au Concertgebouw d’Amsterdam, à la salle Pleyel ou à la Cité de la Musique de Paris, au Théâtre de La Fenice de Venise, au festival de La Roque d’Anthéron, à l’Arsenal de Metz, au Grand Théâtre de Bordeaux, au Festival international de Menton, à Tokyo où elle fait l’ouverture de la Folle journée, à Verbier en clôture du festival, et au festival de Zubin Mehta comme pianiste principale.

Elle travaille également avec de nombreux orchestres : le Philharmonique de Radio France, le Sinfonia Varsovia, l’Orchestre Philharmonique de Monte-Carlo, l’Orchestre de Wurttenberg, l’Orchestre de Bordeaux Aquitaine, l’orchestre Royale de Suède, l’Orchestre de Manchester, etc., sous la baguette de grands chefs tels Lawrence Foster, Vladimir Fedosseïev, Ludovic Morlot, Eivind Gullberg Jensen, Kwamé Ryan ou Gabor Takacs …

Shani Diluka est aussi la partenaire de musique de chambre régulière de grands ensembles tels que les quatuors Ebène, Ysaÿe, Prazak, Modigliani, Belcea, de solistes de légende tels Valentin Erben du quatuor Alban Berg, Teresa Berganza ou la soprano Natalie Dessay.

Comme beaucoup de jeunes talents, elle collabore avec de grands compositeurs d'aujourd'hui : Kurtag, Rhim ou Montovani dont elle a créé « 5 pièces en hommage à Paul Klee ».
 
Par ailleurs, Shani Diluka a réalisé plusieurs projets en collaboration avec de grands noms du cinéma tels que Sophie Marceau, Gérard Depardieu et Charles Berling.
 
Son répertoire est large mais son éducation musicale, plutôt allemande, la porte vers Beethoven, Schubert et Schumann qui la passionnent. Elle affectionne également Chopin et Brahms. Shani Diluka est une femme de grande culture passionnée de littérature, de peinture, imprégnée de philosophie orientale et occidentale. Malgré ses débuts précoces, elle prend son temps et se nourrit de tout ce qu’elle aime pour interpréter. Elle est une artiste hors-norme, avec un sens aigu de la transmission et du partage, qui l’incite à donner des concerts et à enregistrer pour les jeunes. Elle n’oublie pas la chance qu’elle a eue étant enfant.

SHANI DILUKA au FESTIVAL TEMPO PIANO CLASSIQUE DU CROISIC (Loire-Atlantique) en 2013
Shani Diluka est l’invitée du TEXTO CONCERT. Elle participe au concert brunch du dimanche matin.

DISCOGRAPHIE

2007 – GRIEG - Concerto et pièces lyriques – Mirare/Harmonia Mundi – Récompenses : « Choc » du Monde de la Musique, « RTL d’Or », disque du mois ARTE, 5/5 Diapason, ainsi que 4 étoiles pour la chaîne de radio allemande Bayern 4 Klassik.

2009 – MENDELSSOHN - Romances sans paroles / Variations serieuses op. 54 / Andante von moto tranquilo / Piano trio op. 49 n°2 transcription / fantaisie écossaise op. 28 – Harmonia Mundi. Récompenses : enregistrement de l’année pour ARTE, « Choc » du Monde de la Musique, « RTL d’Or », Sélection Mezzo, ainsi que 5/5 Diapason, et 10 /10 pour le très exigeant Classics Today.

2010 : MONSIEUR CHOPIN ou le voyage de la note bleu (texte de Carl Norac) – récitant : Jacques Bonnaffé et Shani Diluka au piano sur une musique de Frédéric Chopin – Didier Jeunesse – Coup de cœur Charles Cros.

2010 – BEETHOVEN - Concertos 1 op. 15 & 2 op. 19 – Mirare/Harmonia Mundi

2012 – Histoire de Babar le Petit Éléphant (texte original de Jean de Brunhoff) – récitante :  Natalie Dessay et Shani Diluka au piano sur une musique de Francis Poulenc – Didier Jeunesse – Coup de cœur Charles Cros.

2014 – ROAD 66 avec la participation de Nathalie Dessay – Mirare/Harmonia Mundi

2014 - SCHUBERT - Valses nobles et sentimentales - Label Eloquentia - Distribution Harmonia Mundi couronné par de nombreuses récompenses : BBC Music Magazine- Diapasons 5/5.

2015 – SCHUBERT – Sonate D 960 – Mirare/Harmonia Mundi

Accédez au site Internet de Shani Diluka