Emmanuelle Bertrand

Bertrand emmanuelle

BIOGRAPHIE

Née en 1973 à Firmigny (Loire), Emmanuelle étudie le violon avec Marcel Bardon, Jean Deplace et Philippe Muller dans les Conservatoires Nationaux Supérieurs de Musique de Lyon et de Paris. En 1992, elle obtient son Diplôme National d’Études Supérieures Musicales du CNSM de Lyon, avec une mention très bien à l’unanimité pour son interprétation des Trois Strophes sur le nom de Sacher d’Henri Dutilleux, œuvre qu’elle a découverte à l’âge de quinze ans. 

En 1994, elle est lauréate du Concours International Rostropovitch. Elle remporte le Premier Prix du Concours de Musique de Chambre de Japon à Tokyo en 1996, le Prix de l’Académie Internationale Maurice Ravel, et devient lauréate de la Fondation d’Entreprise Natexis.

En 1999, sa rencontre avec le compositeur Henri Dutilleux est déterminante : « Son interprétation m’a immédiatement comblé par la transparence de la sonorité, la rigueur rythmique, la perfection technique, le brio du jeu. Je n’hésite pas à dire qu’il s’agit pour moi d’une véritable révélation ».

Une fois sa carrière lancée, son goût pour la création contemporaine lui a permis de créer des œuvres dont elle est aussi dédicataire et parmi lesquelles figurent celles d’Edith Canat de Chizy, de Pascal Amoyel, de Bernard Cavanna (Shanghai Concerto). En 1997, elle crée au Japon la Quatrième Suite pour violoncelle seul de Nicolas Bacri, et en 2000, elle donne en première audition mondiale la dernière œuvre pour violoncelle seul de Luciano Berio : Chanson pour Pierre Boulez.

Chambriste, membre de l’ensemble des Violoncelles français, elle s’associe régulièrement avec des musiciens comme Marielle Nordmann, Bruno Rigutto et surtout le pianiste Pascal Amoyel avec qui elle se produit régulièrement en duo. En 2005-2006, ils créent ensemble le concert théâtral Le Block 15 ou la musique en résistance, mis en scène par Jean Piat, qui restitue les témoignages de deux musiciens sauvés par la musique lors de la seconde guerre mondiale

Emmanuelle Bertrand se produit fréquemment avec les formations symphoniques françaises (Lille, Strasbourg, Monte-Carlo). Elle est invitée par le Festival Berlioz, et le Festival Casals à Prades. Sa notoriété l’a emmenée dans toute l’Europe, en Russie, au Canada. 

En 2002, elle obtient Une Victoire de la Musique dans la catégorie « Révélation Musicale de l’Année ». En 2004, elle est nommée Chevalier de l’Ordre des Arts et des Lettres. En 2011, elle est élue artiste de l’année par Diapason et les auditeurs de France Musique. Depuis 2012, elle est Présidente du Festival de Beauvais.

Emmanuelle Bertrand au FESTIVAL TEMPO PIANO CLASSIQUE du CROISIC (Loire-Atlantique) 2016, à l'Ancienne Criée

Samedi 7 mai 2016 à 21 h
Dimanche 8 mai 2015 à 11 h

Samedi 7 mai 2016
La rencontre de deux magnifiques musiciens unis dans une même exigence de vérité, dans un hommage dédié à Chopin qui, comme Bach, aura révélé un infini dans l’expression.
ROMAIN DAVID, piano, EMMANUELLE BERTRAND, violoncelle.

DISCOGRAPHIE

Ses enregistrements nombreux sont parus chez Harmonia Mundi en solo et en duo avec le pianiste Pascal Amoyel. Ils ont tous été distingués par la critique nationale et internationale : Cannes Classical Award, Diapason d’Or de l’année, Choc de Classica, ffff de Télérama 10 de Répertoire-Classica…

Son enregistrement d’œuvres de Dutilleux, Bacri, Henze, Ligeti chez Harmonia Mundi est littéralement encensé par les critiques français et étrangers. 

Accédez au site Internet de Emmanuelle Bertrand
Suivez Emmanuelle Bertrand sur Facebook